Facebook page

 
 

 

 

 

 

Map

Allergies : le stylo qui peut sauver des vies

"Le Stylo injecteur d'adrenaline n'est toujours pas commercialisé en Tunisie, on est encore obligé malheureusement de prescrire l'adrénaline forme hospitalière qui est difficile à trouver dans nos officines et pas pratique du tout en cas d’extrême urgence !!!!!J'espère que les responsables du ministère de la santé publique et de la pharmacie centrale finiront par nous écouter !!!"  (ALLERGY CENTER TUNISIA)

Une grande campagne de sensibilisation est lancée aujourd'hui par l'Association française pour la prévention des allergies (AFPRAL) pour mieux faire connaître l'utilisation du stylo-injecteur d’adrénaline, seul remède efficace contre le choc anaphylactique (ou anaphylaxie), uLésions cutanées, gêne respiratoire, démangeaisons… ce sont  les signes d'alerte d'uneréaction allergique à certains aliments, piqûres d’insectes ou médicaments. Et parfois, la crise peut être aiguë et conduire au choc anaphylactique. En effet, la présence d'un allergène dans le corps peut entraîner une réaction brutale du système immunitaire provoquant une perturbation de la circulation sanguine qui entraîne un état de choc. La tension artérielle chute brutalement mettant en danger les organes vitaux, notamment le cœur.
En France, le nombre de cas de chocs anaphylactiquse est en constante augmentation : selon le réseau d’Allergo Vigilance, ils ont augmenté de 19% au cours des dernières années. Un seul médicament, l'adrénaline, permet d’enrayer le processus. Il doit être administré dans les 20 minutes après le début de la crise et se présente sous la forme d'un stylo-déclenchant. La victime ou un membre de son entourage doit injecter ce produit au niveau de la cuisse, en appuyant fermement sur le stylo. "L'adrénaline va d’abord contracter les vaisseaux sanguins pour pouvoir ramener le sang vers le cœur. Il va aussi dilater les bronches et soulager immédiatement le patient", explique le Docteur Nan Pham Thi, allergologue à l'Institut Pasteur.

C'est seulement après cette injection qu’il faut appeler les Urgences qui prendront en charge le malade. D’autant que depuis l’an 2000, utiliser ce stylo d’adrénaline n’est plus considéré comme un acte médical. N’importe quel parent, enseignant ou proche d’un patient allergique peut réaliser cette injection. L'Association française pour la prévention des allergies(AFPRAL) lance donc une vaste campagne de sensibilisation à destination des personnes allergiques, mais aussi de leurs proches, des personnels médicaux, des enseignants, des personnels de cantine, etc., pour que chacun apprenne à réaliser ce geste simple qui peut sauver des vies. Elle a pour cela créé un site dédié.ne réaction allergique qui peut être mortelle.
Par La rédaction d'Allodocteurs
Rédigé le 
 

04/06/2015

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
StumbleUpon icon
Del.icio.us icon
Digg icon
LinkedIn icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Reddit icon
Technorati icon
Yahoo! icon
e-mail icon