Facebook page

 
 

 

 

 

 

Map

En finir avec l’apnée du sommeil

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil ?
L'apnée du sommeil correspond à des pauses respiratoires pendant le sommeil qui durent entre dix et trente secondes et se répètent dans la nuit. Environ 5% des adultes en souffriraient.
Il y a plusieurs formes d'apnée du sommeil. La  plus courante est l'apnée obstructive : l'air ne peut plus pénétrer dans les poumons car les voies aériennes supérieures se bloquent.
Pour arriver aux poumons, l'air passe par la bouche, le pharynx, et continue dans le larynx et la trachée. Lorsque le patient s'endort, les muscles de la gorge se relâchent et le passage de l'air est de plus en plus étroit, puis se ferme. Les parois se collent entre elles et le patient ne peut plus respirer : c'est l'apnée. Cette situation est aggravée par l'excès de poids, car la graisse s'installe aussi dans la gorge et la langue.
Les autres formes d'apnée du sommeil sont plus rares. Dans l'apnée centrale, c'est le cerveau qui provoque l'arrêt respiratoire et l'apnée mixte associe les deux mécanismes, à la fois un blocage des voies aériennes et une commande du cerveau.
Dans tous les cas, les symptômes provoqués sont les mêmes : des ronflements puissants qui s'arrêtent pendant lespauses respiratoires et reprennent de plus belle.
Quand le sommeil n'est plus réparateur
La fatigue est également une constante, toute la journée ou le matin au réveil. Le sommeil est en effet fragmenté de réveils très courts, il n'est pas réparateur, donc le malade somnole souvent dans la journée. Il peut même s'endormir à n'importe quel moment, parfois dans des circonstances dangereuses, comme au volant d'une voiture. L'apnée du sommeil multiplie ainsi par six le risque d'accident de la circulation.
Le malade n'a pas forcément conscience de ses troubles et c'est souvent l'entourage qui se rend compte de l'apnée du sommeil. Un examen approfondi du sommeil, avec analyse des apnées, permet de poser le diagnostic.
Diagnostiquer et adapter les traitements à chaque patient c'est le rôle des centres de sommeil. Les patients dorment à l'hôpital, pour que leur sommeil et leurs ronflements soient étudiés.
Traiter l'apnée du sommeil
Si l'apnée du sommeil est plus importante, plusieurs choix sont possibles : des dispositifs dentaires permettent d'élargir les voies aériennes durant la nuit. Ce sont des orthèses moulées à la taille de la bouche, qui maintiennent la mâchoire du bas ouverte et la langue en avant.
Mais actuellement, le traitement de référence est la ventilation spontanée en pression positive continue. Cette technique maintient la gorge ouverte en délivrant une pression assez forte pour empêcher que les voies aériennes se ferment. Elle empêche donc le ronflement et l'apnée.
Ce système est très efficace mais n'est pas facile à utiliser, puisqu'il faut fixer sur son visage un masque relié au système de pression, ce qui provoque des sécheresses du nez et des marques rouges autour du nez.
Il existe un autre type de traitement plus récent : les radiofréquences. Cette technique rétrécit le tissu dans la gorge ou la langue, en chauffant l'intérieur des tissus. Le but est de faire plus d'espace dans la gorge.
Enfin, dernier traitement possible : la chirurgie pour apnée du sommeil. Elle enlève ou réduit les obstacles dans la voie aérienne. Mais si cet acte opératoire est efficace pour les ronflements, il l'est beaucoup moins pour les apnées.
Par La rédaction d'Allodocteurs.fr

Commentaires

Vous pouvez pratiquer vos enregistrements du sommeil (Polysomnograhie) dans notre centre "Allergy center Tunisia" sur rendez vous 

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
StumbleUpon icon
Del.icio.us icon
Digg icon
LinkedIn icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Reddit icon
Technorati icon
Yahoo! icon
e-mail icon