Facebook page

 
 

 

 

 

 

Map

Grippe hivernale : comment la soigner ?

Les symptômes de la grippe sont assez caractéristiques (frissons, courbatures, maux de tête, fièvre et forte fatigue), mais comment la soigner judicieusement ? Avec du paracétamol, de l'aspirine ou un antiviral ? Le point.
Pas de traitement miracle contre la grippe... D'après le Dr Daneluzzi, infectiologue au Centre hospitalier de Nanterre, "il est avant tout symptomatique, dirigé contre la fièvre et les douleurs".

Traitement symptomatique de la grippe
On fera appel au paracétamol, à l'aspirine ou aux anti-inflammatoires, avec une préférence nette pour le paracétamol, qui a moins d'effets indésirables. Sa posologie est de 60 mg par kilo pour les nourrissons et les enfants, à répartir en 4 doses séparées au minimun par un intervalle de 4 heures. Les adultes prendront 1 gramme, trois fois par jour. Quant à l'aspirine, elle est à proscrire chez l'enfant et doit être très prudente chez l'adulte avec un antécédent d'ulcère, d'asthme, d'insuffisance rénale,... La dose est d'1 gramme, trois fois par jour.
Et pour l'ibuprofène, on ne dépassera pas les 1.200 mg par jour, répartis en trois prises.
La toux sera éventuellement soulagée par un anti-tussif. Le repos est bien évidemment recommandé (rester chez soi permet de surcroît de ne pas contaminer d'autres personnes). Pas d'inquiétude si la fièvre met cinq jours à s'amender, les symptômes une bonne semaine, et la fatigue plusieurs semaine : ce sont les délais habituellement observés dans la grippe.
"Chouchoutez-vous, faites une cure de vitamines, mais cela n'a pas d'intérêt particulier contre la grippe", annonce dans un sourire le Dr Daneluzzi. Cela fait du bien au moral, c'est déjà ça !
Comme elle est provoquée par un virus, les antibiotiques n'ont aucune efficacité dans les formes simples. Leur seul intérêt réside dans le cas d'une surinfection par une bactérie.

Le point sur les antiviraux
La grippe dispose en revanche d'un traitement spécifique, avec les antiviraux qui diminuent la durée et l'intensité des symptômes. Ils doivent être pris précocément, dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes. "Mais leur intérêt est limité car ils diminuent de seulement 24 heures la durée des symptômes", selon l'infectiologue. Autre cas de figure où ils peuvent être prescrit, en cas de contact avec un sujet qui tousse.
Le Dr Daneluzzi précise toutefois qu'"en pratique, on les donne aux malades graves, hospitalisés en réanimation par exemple, mais absolument pas à une personne en bonne santé". Il est donc inutile d'aller demander à son généraliste de mettre une famille sous antiviral sous prétexte que l'un d'entre eux a la grippe !

Dernier conseil, garder ses microbes pour soi...
On recommande aux malades d'être civiques et de limiter les risques de contamination, en se couvrant le nez et la bouche quand ils éternuent ou lorsqu'ils toussent, ainsi qu'en évitant les lieux publics et en limitant les contacts avec d'autres personnes, a fortiori les enfants, les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques !
 
En cas de persistance des symptômes au-delà de 8 jours ou de nouveaux signes, une nouvelle consultation est souhaitable.
Par Charlotte Tourmente
rédigé le 5 novembre 2012, mis à jour le 23 février 2015

Twitter icon
Facebook icon
Google icon
StumbleUpon icon
Del.icio.us icon
Digg icon
LinkedIn icon
MySpace icon
Newsvine icon
Pinterest icon
Reddit icon
Technorati icon
Yahoo! icon
e-mail icon